Bienveillance… ET Authenticité ?

Bienveillance… ET Authenticité ?

Jane de Montigny pour EFFC

2018

Stop à la Violence !
La bienveillance devient une mode, une revendication, une injonction, une action, un objectif, une philosophie de vie, et même une morale dans la vie professionnelle.

La bienveillance est en vogue : en entreprise, en management, en politique, en coaching, en développement personnel …

Le dictionnaire la définit comme « la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive ».

La bienveillance est acte réfléchi, non spontané. C’est vouloir du bien pour l’autre,

Et tant mieux, honorons cette volonté de faire de la bienveillance autour de soi, elle est légitime.

Une autre vision avec le Dialogue intérieur :

Si nous sommes identifiés à la bienveillance, celle-ci devient notre référentiel, notre revendication du bien être ! Notre objectif de contribution.

Identifiés à la bienveillance, nous enfouissons et enterrons les énergies contraires. Celles-ci se manifestent dans notre non verbal et dans nos mots, par des lapsus, des agacements, des irritations ou réactions intempestives.

Le risque est alors de mettre en sourdine nos désaccords, nos différences, notre expression. Que d’énergie dépensée à rester dans la bienveillance afin de ne pas déranger aussi bien autrui que soi-même.
Mais à un moment donné la boite de pandore s’ouvre : la critique et le jugement font surface.

En Dialogue intérieur, nous apprenons à ressentir ce tiraillement intérieur. Nous prenons alors conscience que nous sommes identifiés à la bienveillance, en tant que volonté de bien faire, et que nous avons perdu notre pouvoir d’Etre authentique avec soi et avec les autres.

Etre accompagné avec la démarche du Dialogue intérieur permet de se situer au centre, entre deux énergies : ressentir à la fois notre volonté de bienveillance ET notre besoin d’être authentique avec soi et les autres.

Nous ne pouvons définir l’authenticité à contrario de la bienveillance, car nous ne la revendiquons pas, nous la vivons à l’intérieur de soi. C’est notre façon d’être en contact avec soi, l’expression unique de ce qui nous habite.

Publié le 2 mai 2018

Vous désirez réagir à cet article ?

N’hésitez pas à nous envoyer votre texte au comité de comunication par mail

retour en haut de la page

Revenir à la page Articles